Projets

Un module d’une soixantaine d’heures Développement et Projet (DP) vient compléter l’enseignement théorique vu dans d’autres modules du parcours IHM de Polytech’Nice Sophia par la présentation de technologies (Android et MS Surface) et d’interactions tactiles (muti-touch et simple-touch) afin de pouvoir mettre en pratique l’ensemble des concepts étudiés dans le cadre d’un projet fédérateur dont les objectifs sont annoncés aux étudiants en début de ce module

Les étudiants travaillent en groupes de quatre pour implémenter une application qui illustre un cas de continuité de services sur au moins trois supports différents incluant une table MS Surface et un support mobile.

L’objectif est d’avoir pour chaque groupe une trame commune qui met les utilisateurs  dans des situations ou contextes différents: une situation de mobilité, une situation collaborative et une situation au domicile/au bureau.

Le choix du support et de la technique d’interaction doit être adapté à l’usage. En particulier la Table Surface doit être exploitée pour sa capacité de travail collaboratif et le support mobile en contexte de déplacement. Les technologies enseignées doivent être utilisées et leur choix argumenté, en fonction du contexte d’usage.

Un problème de plasticité doit être mis en évidence puis résolu. Un cas simple d’adaptation au support se présente à tous au moins  en contexte de mobilité car il faut présupposer le moins possible du matériel mis à disposition des utilisateurs.

Au cours des différentes étapes du projet les étudiants appliquent les méthodes de conception étudiées. Ils doivent fournir un  scénario  applicatif qui illustre les besoins des différents utilisateurs en fonction du contexte. Ils doivent mettre  en œuvre une première maquette pour valider les interactions, supports et technologies choisies. Une  démonstration finale, effectuée en présence  d’industriels intéressés à plusieurs titres par l’application et les technologies utilisées et en présence des enseignants du parcours, doit démontrer l’intérêt d’une telle application en mettant en place une évaluation coopérative.

L’application oblige les étudiants à prendre le recul nécessaire pour identifier les moyens d’interactions à utiliser, suivant les différents contextes d’usages de l’application mais aussi pour analyser comment ils peuvent intégrer les différentes techniques, méthodes ou encore algorithmes enseignés.

Enfin, une double évaluation pédagogique et industrielle permet d’effectuer un bilan sur le transfert aux étudiants des connaissances scientifiques et industrielles.