Sujets de PFE

Table des matières

Sujets Proposés en 2017-2018

  1. Etude et Implémentation d’un Configurateur d’expérimentations pour  vidéos en réalité Virtuelle.
  2. Améliorations d’un Dashboard  de  suivi d’expérimentations pour vidéos en réalité virtuelle
  3. Outils de communication dédiés au parcours IHM
  4. Enrichissement d’une librairie permettant de manipuler des objets tangibles sur table surface
  5. Vitrine de démonstration et évaluation en ligne des systèmes interactifs
  6. Prototype de gestion collaborative de règles ergonomiques.
  7. Outils d’analyse et de visualisation de logs de l’activité des utilisateurs sur smartphone
  8. Outils de visualisation de graphes multidimensionnels

1. Etude et Implémentation d’un Configurateur d’expérimentations pour  vidéos en réalité Virtuelle.

Résumé

Ce PFE s’inscrit dans le cadre du projet  « User Centric Approach for Streaming Virtual Reality (UCA4SVR) » qui a pour ambition de fournir des méthodes offrant une qualité d’expérience utilisateur (QoE) à la visualisation en streaming de vidéos en réalité virtuelle à travers un casque (type Samsung Gear Vr, Oculus RIFT ou autre).. Ce travail initié par une équipe réseau du laboratoire I3S se fait en collaboration avec les chercheurs en IHM du laboratoire et  l’entreprise Adastra Films de Cannes.

Le projet explore entre autres l’impact de différentes techniques d’éditions de vidéos sur les paramètres de l’expérience de streaming (qualité perçue, bande passante utilisée, etc.). La mise en place d’expérimentations en présence d’utilisateurs doit permettre de valider ou invalider les hypothèses de l’équipe.

Pour mener à bien ces expérimentations,  il faut faire varier les paramètres de façon pertinente.  Il  est donc nécessaire de procéder à des configurations plus ou moins complexes et conserver une mémoire des configurations précédentes et de leurs résultats.

Les étudiants auront à étudier les besoins de l’équipe afin de mettre en place un outil de configuration d’expérimentations adapté.

Compétences attendues

Cours de CEIHM, développement Web, intérêt pour la VR préférable

Ref biblio

https://developers.facebook.com/videos/f8-2017/-the-evolution-of-dynamic-streaming/

https://www.youtube.com/watch?v=cJg_tPB0Nu0

https://www.youtube.com/watch?v=cJg_tPB0Nu0

2. Améliorations d’un Dashboard  de  suivi d’expérimentations pour vidéos en réalité virtuelle

Résumé

Ce PFE s’inscrit dans le cadre du projet  « User Centric Approach for Streaming Virtual Reality (UCA4SVR) » qui a pour ambition de fournir des méthodes offrant une qualité d’expérience utilisateur (QoE) à la visualisation en streaming de vidéos en réalité virtuelle à travers un casque (type Samsung Gear Vr, Oculus RIFT ou autre).. Ce travail initié par une équipe réseau du laboratoire I3S se fait en collaboration avec les chercheurs en IHM du laboratoire et  l’entreprise Adastra Films de Cannes.

Le projet explore entre autres l’impact de différentes techniques d’éditions de vidéos sur les paramètres de l’expérience utilisateur de streaming (qualité perçue, bande passante utilisée, etc.). La mise en place d’expérimentations en présence d’utilisateurs doit permettre de valider ou invalider les hypothèses de l’équipe.

Dans ce cadre, un outil permet de suivre en temps réel ce que l’utilisateur voit dans son casque. Il permet de mieux suivre les expérimentations et de faire des démonstrations grand public.

Cet outil sera en démonstration lors de la fête de la science en octobre, et dans le cadre de Play’Azur en février. Il est demandé aux étudiants d’améliorer l’outil entre les deux démonstrations selon deux axes : améliorer le suivi des expérimentations en enrichissant le dashboard avec des visualisations adaptées à de nouvelles données pertinentes er au vu de retours utilisateurs lors de la première démonstration. Les étudiants devront également baser leurs propositions sur une analyse des besoins et de l’existant  (Google Cast par exemple).

Compétences attendues

Cours de CEIHM, cf. environnement technique plus haut, intérêt pour la VR préférable

Ref biblio

https://developers.facebook.com/videos/f8-2017/-the-evolution-of-dynamic-streaming/

https://www.youtube.com/watch?v=cJg_tPB0Nu0

https://www.youtube.com/watch?v=cJg_tPB0Nu0

https://www.lesnumeriques.com/tv-televiseur/utiliser-google-cast-sur-televiseur-android-tv-a3009.html

3.  Outils de communication dédiés au parcours IHM

Résumé

En IHM mon rêve en tant que responsable de parcours c’est d’avoir une communication interne à Polytech High Tech du parcours qui illustre tout ce que les étudiants du parcours sont capables de faire et on en est loin, très loin… Tout  ce qui est géré par l’Atelier IHM et ce qui est potentiellement gérable par des outils slack, ou autre, n’est globalement pas satisfaisant et de loin une « mauvaise vitrine » du parcours IHM.

L’objectif de ce PFE est donc de faire une analyse des besoins aussi bien côté enseignants qu’étudiants, des informations qu’il est important d’échanger entre eux et une veille technologique pour faire le choix d’interactions et de dispositifs novateurs et pertinents pour le type de communication envisagée.

Les étudiants devront réaliser un prototype fonctionnel illustrant leur proposition. L’idée est de pouvoir répondre aux questions et besoins récurrents  et de profiter du cadre de travail dans lequel on est et  du matériel que nous avons en notre possession. Les questions que les étudiants posent sont par exemple : quel métier offre le parcours (que font les anciens ?) , où pourrais-je trouver un stage à l’étranger ?  (où sont partis les anciens ?)…  Quels sont les bons usages de dispositifs table, mur, smartphone, l’apport de la réalité augmentée pour répondre à ses besoins ?

Détaillé

Capitaliser les informations utiles (embauches des anciens, entreprises qui recrutent à l’étranger, enseignants et leurs compétences, métiers à la sortie et au bout de plusieurs années…)  et illustrer les compétences acquises (projets étudiants illustratifs, …)  sont les deux points les plus difficiles pour un responsable de parcours. Les outils en notre possession actuellement sont très orientés web et réseaux sociaux mais restent en fait très traditionnels et utilisables sur des dispositifs qui deviennent standards Smartphone avec des interactions classiques (tactile).

Nous passons tous une grande partie de notre temps à Polytech, nous disposons localement de moyens d’interactions qui pourraient peut-être faciliter nos échanges d’information. La question est comment les exploiter au mieux ?

Il sera demandé aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement de CEIHM pour identifier les besoins, faire une analyse de l’existant.

Par exemple, au-delà des aspects purement pédagogiques dans le cadre du parcours, quel poids donner aux informations à  communiquer : veille technologique,  postes où sont affectés les anciens, possibles stages à l’étranger, matériels empruntables, disponibilité des enseignants, travail de recherche en parallèle, projets personnels des étudiants…

On pourrait imaginer utiliser la réalité augmentée devant la porte du bureau d’un enseignant en cas d’absence  (QRcode..) ou si la salle IHM est fermée pour récupérer des informations utiles en temps réel, utiliser un mur ou la  table tactile pour avoir une visualisation plus adaptée d’informations plus denses comme les projets des anciens étudiants ou leur  affectation géographique,…

Les étudiants  devront proposer un prototype fonctionnel après avoir fait valider des maquettes intermédiaires.

Il sera également demandé d’avoir une solution la plus adaptée aux dispositifs visés en s’inspirant du module adaptation des IHM et de choisir les interactions en respectant les règles vues dans le modules TIM.

Les qualités attendues sont la  créativité tout en ayant  conscience de la faisabilité et de l’utilisabilité de la solution présentée.

Déroulement

Pendant les 8 premières semaines les étudiants devront faire une analyse des besoins et identifier les preuves de concepts les plus importantes pour la suite et l’étude faisabilité technologique.

Dans les 4 semaines ils devront mettre en place les prototypes fonctionnels, faire des tests utilisateurs et revenir éventuellement sur leurs conclusions préliminaires

 

4.  Enrichissement d’une librairie permettant de manipuler des objets tangibles sur table surface

Résumé

Dans la salle AtelierIHM  une  table Microsoft Pixel Sense  est à la disposition des étudiants du parcours IHM pour développer des IHM réparties et expérimenter sur un support  collaboratif de grande taille. Cette table a l’avantage d’être tactile et tangible.

Cependant Microsoft a décidé d’arrêter la maintenance des outils pour développer une application grâce à cette technologie. L’année dernière, une première version d’une librairie basée sur TUIO.org a été mise en place dans le cadre des cours. La librairie fonctionne correctement et permet de développer de nouveau des applications pouvant utiliser l’interaction tangible mais reste pauvre en widgets disponibles.

Le but de ce projet est donc d’enrichir cette librairie avec de nouveaux widgets qui font sens pour des applications tangibles, avec comme point de départ les widgets qui existaient dans la librairie fournie par Microsoft à la base.

Les étudiants devront fournir une documentation liée à la librairie actuelle et aux nouvelles fonctionnalités développées dans le cadre ce PFE, ainsi qu’une illustration de son utilisation sur des exemples pertinents.

Détaillé

Les interactions tangibles permettent aux utilisateurs  d’interagir avec l’information numérique par le moyen de l’environnement physique. Ce type d’interaction peut encourager la collaboration, l’éducation et la conception en passant par des objets physiques signifiants de l’interaction : par exemple de petites voitures pour l’apprentissage du code de la route, des loupes pour rechercher des informations, un badge pour s’identifier. On peut parler de la propriété  d’affordance qui est la capacité d’un objet à présenter une signification évidente et donc à induire immédiatement les actions que l’on peut exécuter en l’utilisant.

Les étudiants du parcours ont pu explorer les avantages et l’utilisabilité de ce type d’interaction dans le cadre d’applications dédiées aux personnes atteintes d’Alzheimer, de jeux ou d’applications de décorations d’intérieur. Vous trouverez des vidéos sur le site de l’Atelier IHM. Dans les exemples d’interactions mises en œuvre on peut citer : une gomme pour effacer, des boutons pour augmenter le son ou faire varier un tempo…

La   table Microsoft Pixel Sense  était fournie avec une librairie Microsoft permettant et facilitant les interactions tangibles. Cependant cette librairie n’est plus maintenue.

Plusieurs solutions ont émergé depuis. Nous avons fait le choix de la solution proposée par TUIO (https://www.tuio.org/).

TUIO est un framework qui définit un protocole commun et une API pour les surfaces tangibles.  Il permet de faire l’association entre les évènements Touch et les objets tangibles.

L’année dernière, une première version d’une librairie basée sur TUIO.org a été mise en place dans le contexte des modules  interfaces tactiles et réparties. La librairie fonctionne correctement et permet de développer de nouveau des applications pouvant utiliser l’interaction tangible mais reste encore trop pauvre en widgets disponibles.

Le but de ce projet est donc d’enrichir cette librairie avec de nouveaux widgets qui font sens pour des applications tangibles, avec comme point de départ les widgets qui existaient dans la librairie fournie par Microsoft à la base.

Les étudiants devront fournir une documentation liée à la librairie actuelle et aux nouvelles fonctionnalités développées dans le cadre ce PFE

Lors des 8 premières semaines, les étudiants devront se familiariser avec la librairie existante en faisant la documentation. Ils listeront une liste des nouveaux  widgets à fournir.  Pendant les 4 semaines ils implémenteront les nouveaux widgets et les exemples associés.

Techonologie: Web (HTML/JS/CSS)

5. Vitrine de démonstration et évaluation en ligne des systèmes interactifs

Description résumé du projet

L’objective du projet est de développer une plateforme clé-en-main que permettrais la diffusion aisé de système interactifs vers un public ciblé d’utilisateurs bêta-testeurs. La plateforme doit pouvoir diffuser différents types de systèmes interactifs (ex. site Web, applications mobile, etc.). L’évaluation doit pouvoir intégrer de questionnaires standards d’évaluation d’utilisabilité (ex. SUS) et d’UX (ex. AttrakDiff) mais aussi l’ajout des questions personnalisées.

Description DETAILLEE du sujet

La participation des utilisateurs dans processus de conception est essentielle pour déterminer si le système interactif proposé répond (ou pas) aux besoins des utilisateurs. Pour cette raison, dans une démarche de conception IHM, l’équipe de conception doit présenter les prototypes aux utilisateurs et demander leurs avis. Bien qu’un contact direct avec les utilisateurs soit toujours plus riche, s’il utilisateur ne peut pas se déplacer jusqu’un laboratoire d’utilisabilité (pour observer l’usage du système) il est nécessaire de mettre en place des moyens d’évaluation à distance.

Ce projet s’intéresse aux méthodes d’évaluation à distance des systèmes interactifs par le moyen de questionnaires. A ce titre il faut développer une plateforme clé-en-main (du type vitrine) que permettrais la diffusion aisé de système interactifs qui seront par la suite évalué par un publique d’utilisateurs bêta-testeurs. La plateforme doit pouvoir diffuser différents types de systèmes interactifs (ex. site Web, applications mobile, etc.). L’évaluation doit pouvoir intégrer de questionnaires standards d’évaluation d’utilisabilité (ex. SUS ) et d’UX (ex. AttrakDiff) mais aussi l’ajout des questions personnalisées.

Besoins clients et/ou pistes à étudier

Il faut tenir en compte les besoin de l’équipe de conception/évaluation du système interactif qui est diffusé en ligne ainsi que les besoins des utilisateurs qui participent du test.

Résultat attendus :

  • Un site web du type vitrine qui permet la diffusion de prototype à tester ;
  • Une interface de configuration de l’évaluation avec la possibilité d’intégrer de questionnaires standard (SUS, AttrakDiff, etc.) et des questions personnalisé (propres à l’application ;
  • Un outil de diffusion qui permettrait d’attendre le public ciblé par l’expérimentation ;
  • Un outil de suivi et d’analyse des résultats obtenus auprès des utilisateurs ;
  • Possibilité d’exporter les données obtenues avec l’expérimentation.

Références

  • Brooke, J. (1996). « SUS: a « quick and dirty » usability scale ». In P. W. Jordan, B. Thomas, B. A. Weerdmeester, & A. L. McClelland. Usability Evaluation in Industry. Taylor & Francis.
  • AttrakDiff : http://attrakdiff.de/

 

6.  Prototype de gestion collaborative de règles ergonomiques.

Description résumé du projet :

L’objectif ce de projet est de faire évoluer (ou développer un nouvel) un outil pour la gestion collaborative de règles ergonomique. Le outil doit permettre de tâches de gestion (ajout, corrections, recherche, etc.) ainsi que tâches d’annotations (ajout de commentaires, vote, etc.) pour un usage collaboratif.

Description DETAILLEE du sujet ( > 1000 characters):

Les connaissances pour la conception d’interface utilisateurs sont souvent disponibles dans la forme de règles ergonomiques/guidelines et/ou patrons de conception d’interface. Les sources de ces règles ergonomiques sont nombreuses et couvrent divers types de systèmes interactifs (ex. applications Web, systèmes mobiles, jeux vidéo, Tablet interactif, …). Si d’un côté il est important pour un concepteur d’avoir des archives assez complet de sources de guidelines, de l’autre côté il est très important de pouvoir consulter ces bases de connaissances et d’en extraire seulement les guidelines qui concernent le type d’application que le concepteur est en train de développer.

Les connaissances ergonomiques évoluent en fonctions des études scientifiques. De nombreuses compilations sont publiées sur la forme de norme/standard, guidelines, recommandation et/ou guide de style. La gestion de ces sources d’information ne peut pas se faire sans l’aide d’outil approprié. Par ailleurs, la gestion de ces connaissances peut se faire de façon plus aisé si les tâches sont partagées entre plusieurs utilisateurs qui peuvent exprimer leurs avis sur les recommandations proposés.

De façon à donner l’accès au plus grande nombre et permettre la gestion collaborative de la base de réglés ergonomique, il est souhaitable (mais pas obligatoire) l’usage de technologies Web pour le développement du prototype.

Un premier prototype existe déjà. Les étudiants qui choisiront ce sujet auront accès au code source et ils pourront de réutiliser les parties qui les semblent utiles.

Objectifs

L’objectif de ce projet est de développer un prototype qui permettrait l’archivage de guidelines, la consulte de cette base sur plusieurs critères et l’extraction de listes de guidelines pour répondre aux besoins spécifique d’un projet donné. Le projet doit tenir en compte des aspects suivant :

  • Créer une base de données de guidelines ;
  • Développer un prototype capable de gérer la saisie, les mises à jours et les consultes de ces bases de données ;
  • Proposer un support pour l’extraction de liste de réglés ergonomiques à partir d’un consulte et les associer à un projet donnée ;
  • Envisager des techniques d’interactions pour gérer les conflits entre réglés ergonomique.

OBS. gestion de règles ergonomique, base de connaissance ergonomique.

Besoins clients et/ou pistes à étudier

Cette étude est destiné à aider à des développer et/ou évaluateurs des interfaces IHM déployé sur smartphone.

Résultat attendus :

  • Avoir une base de donnée pour gérer (selon pattern CRUD) des connaissances ergonomiques formulées en tant que règles ergonomique/patron de design d’interface.
  • La formulation des règles doit suivre un structure de design pattern d’interface donnée avec des attributs défini par le template déjà validé en réunion.
  • Avoir un outil de recherche des règles ergonomique par plusieurs type de critères tels que type de règle ergonomique, par Platform, objet d’interface concernée (ex. menu, en-tête, etc), les règles mieux voté, les plus récentes, …
  • La base de données doit pouvoir être alimentée par une communauté d’utilisateurs qui, par ailleurs, pourront laisser de commentaires et voter sur le contenu de la base de donnée ;
  • Les utilisateurs devront pouvoir documenter sur la même base de données des possibles conflits de recommandation entre règles ergonomique issue de différentes sources;
  • Les utilisateurs devront pourvoir constituer des sous-ensembles (une sorte de panier) de règles qui seront constitué pour des besoins spécifiques d’un projet donné. Les sous-ensembles de règles pourraient être enregistrés pour des usages ultérieurs.
  • Pour faciliter la collaboration entre les utilisateurs qui devront pouvoir alimenter la base de données à distance, le développement avec des technologies Web s’impose.
  • L’application doit pouvoir être accessible sur plusieurs navigateurs Web.
  • Il faudrait tout même une interface d’administration pour contrôler l’accès des nouveaux utilisateurs (admis sur création de compte) et vérifier qu’ils ne vandalisent pas la base de données, par exemple, un utilisateur peux laisser un commentaire sur n’importe quelle règle mais il ne peut pas modifier/effacer une règles qu’il n’aura pas ajouter à la basé.

Références

Masip, L., Martinie, C., Winckler, M., Palanque, P., Granollers, T. Oliva, M. A Design Process for Exhibiting Design Choices and Trade-offs in (potentially) Conflicting User Interface Guidelines. In proceedings of the 4th Human-Centered Software Engineering (HCSE 2012), Toulouse, France, October 29-31, 2012. Springer, LNCS 7623, p. 53-71.

Florence Pontico, Marco Winckler, Quentin Limbourg, Organizing user interface patterns for e-Government applications, Engineering Interactive Systems (EIS), Salamanca, Spain, March 22-24, 2007. pages 601-619. ISBN:978-3-540-92697-9.

7. Outils d’analyse et de visualisation de logs de l’activité des utilisateurs sur smartphone

Description résumé du projet :

Ce projet a un double enjeu. D’une part il est concerné par le recensement des outils et des techniques existant pour analyser l’activité d’utilisateurs de smartphone. D’autre part, il est question d’identifier les évènements qu’on peut récolter sur un smartphone et de proposer de solutions pour les analyser et les visualiser.

Description DETAILLEE du sujet ( > 1000 characters):

Le test d’interface avec des utilisateurs réels est une technique qui s’appuie sur l’observation des utilisateurs pendant la réalisation de tâches pour identifier des problèmes d’utilisabilité avec un système interactif. L’observation des utilisateurs permet de mesurer la qualité de l’interface en termes de son utilité, efficacité et satisfaction subjective des utilisateurs. Cependant, les gestes utilisateurs sont souvent très rapides pour qu’un observateur humain puisse repérer les séquences d’actions effectuées et mesurer avec précision le temps de réalisation des tâches. Ainsi, des outils d’analyse de log sont devenus des outils précieux pour analyser avec précision l’activité des utilisateurs. L’objectif de ce TER est des étudier les techniques et les outils d’analyse de log utilisés dans le but de évaluer l’utilisabilité des interfaces de systèmes interactifs.

D’une part il est concerné par le recensement des outils et des techniques existant pour analyser l’activité d’utilisateurs de smartphone. D’autre part, il est question d’identifier les évènements qu’on peut récolter sur un smartphone et de proposer de solutions pour les analyser et les visualiser. L’importance qui sera données aux aspects analyse de l’existant et développement d’un prototype est à négocier en fonction du centre d’intérêt des étudiants.

Besoins clients et/ou pistes à étudier

Cette étude est destiné à aider à des développer et/ou évaluateurs des interfaces IHM déployé sur smartphone.

Résultat attendus :

  • Analyse de l’existant en termes de solution pour la collecte de logs d’usage sur smartphone ;
  • Expérimentation des outils de log sur smartphone et analyse comparative par rapport aux types d’événement collecté, intégration avec d’autres applications, contraintes de confidentialité, etc.
  • Identification de techniques de visualisation susceptible de représenter les évènements collectés ;
  • Proposition et prototypage d’une (ou plusieurs) technique de visualisation pour la représentation d’évènement de log ;

Références

  • Chad Tossell, Philip Kortum, Ahmad Rahmati, Clayton Shepard, and Lin Zhong. 2012. Characterizing web use on smartphones. In Proceedings of the SIGCHI Conference on Human Factors in Computing Systems (CHI ’12). ACM, New York, NY, USA, 2769-2778. DOI=10.1145/2207676.2208676 http://doi.acm.org/10.1145/2207676.2208676
  • Maryam Kamvar, Melanie Kellar, Rajan Patel, and Ya Xu. 2009. Computers and iphones and mobile phones, oh my!: a logs-based comparison of search users on different devices. In Proceedings of the 18th international conference on World wide web (WWW ’09). ACM, New York, NY, USA, 801-810. http://doi.acm.org/10.1145/1526709.1526817
  • Shawn Knight. Developer finds hidden smartphone logging app. At http://www.techspot.com/news/46484-developer-finds-hidden-smartphone-logging-app.html
  • Hilbert, D. M. and Redmiles, D. F. 2000. Extracting usability information from user interface events. ACM Comput. Surv. 32, 4 (Dec. 2000), pp. 384-421.

8. Outils de visualisation de graphes multidimensionnels

Description résumé du projet :

L’objectif de ce projet est de développer de techniques de visualisation de graphs multidimensionnels à l’aide de la librairie D3. La technique de visualisation devra s’intégrer dans le framework MGExplorer qui a été construit pour la visualisation de données de co-publication.

Description DETAILLEE du sujet ( > 1000 characters):

De nos jours, plusieurs types d’applications (telles que les réseaux sociaux, réseaux informatique, système d’information médicales, etc. ) intègrent un grand volume de données qui sont mieux représentés par le biais des graphes multidimensionnels ; c’est-à-dire, des graphs dont les nœuds et les relations peuvent avoir un ou plusieurs attributs. Sans outils appropriés, l’exploration de ces ensembles de données s’avéré très difficile. Une des avantages des outils de visualisation d’information est que les utilisateurs peuvent explorer l’ensemble de données interactivement sur une forme visuel et graphique. L’objective final de l’exploration de graphes multidimensionnel et d’aider les utilisateurs à comprendre la structure et les relations crées entre les données. Un exemple de technique de visualisation de données multidimensionnel est l’outil MGExplorer : https://www2.pelotas.ifsul.edu.br/~cava/MGExplorer4/

L’objectif de ce projet est de développer de techniques de visualisation de graphs multidimensionnels qui pourrait s’intégrer à l’outil MGExplorer. Cet outil a été développé à l’aide de la librairie D3 qui a son tour est basé sur JavaScript.

Un ensemble de données base sur un réseau de co-auteurs est mis à disposition. Néanmoins, il possible de remplacer le jeu de données par d’autres source de données. Les étudiants ont le choix entre étendre les techniques de visualisation existantes dans MGExplorer et/ou créer de nouvelles. A ce titre le code source MGExplorer sera mis à disposition.

La(es) technique(s) de visualisation à developper sont à discuter avec les étudiants. Plusieurs pistes possibles : Scatter Plots, parallel coordinates, tree maps…

Besoins clients et/ou pistes à étudier

La(es) technique(s) de visualisation développée(s) doivent s’intégrer dans MGExplorer. L’outil doit rester utilisable en ligne. Les utilisateurs de ces techniques de visualisation sont typiquement de data scientistes.

Compétences requises

Programmation Web (Java Script, Ajax, HTML5, D3 ce serait un plus). Connaissance de base sur la visualisation de données.

Résultat attendus :

  • Amélioration de techniques de visualisation existantes sur MGExplorer et/ou de nouvelles techniques ;
  • 5Description et documentation qui décrit la technique de visualisation ;
  • Un module qui permettrait de charger différentes sources de données.

Références

  • js – Data-Driven Documents. At : https://d3js.org/
  • MGExplorer : At https://www2.pelotas.ifsul.edu.br/~cava/MGExplorer4/
  • Cava, R., Freitas, C.M.D.S., Winckler, M. ClusterVis: visualizing nodes attributes in multivariate graphs. SAC 2017: 174-179. Available at : http://dl.acm.org/citation.cfm?id=3019684&dl=ACM&coll=DL&CFID=986588961&CFTOKEN=68683614

 

 

Sujets Proposés en 2016-2017

Outil de Visualisation de l’usage d’applications dédiées aux patients d’Alzheimer

Résumé :

Les étudiants de l’école développent depuis deux ans des applications de classification ou d’ordonnancement pour patients Alzheimer.

Les applications sont vouées a être utilisées dans des contextes d’usage différents : (avec ou sans aidant), avec des dispositifs différents (tablettes ou ordinateurs tactiles).

Jusqu’ici les applications qui sont utilisées dans le centre le sont uniquement dans le cadre d’exercices pratiqués avec la neuropsychologue ou la psychomotricienne du centre, dans leur bureau, sur ordinateur tactile.

L’objectif de ce PFE est de fournir un outil qui permet d’évaluer la satisfaction des applications actuelles dans d’autres contextes d’usage : sans aidant, sur tablette et/ ou en collaboration (avec plusieurs patients).

Ce PFE sera encadré également par Anne Marie Dery et se fera en étroite collaboration avec le centre d’accueil de jour de Biot.

DESCRIPTION DETAILLEE

Les patient Alzheimer accueillis au Centre d’Accueil de Jour Alzheimer de Biot Sophia Antipolis (http://www.accueil-alzheimer.fr/) pratiquent dans la journée plusieurs activités permettant de maintenir le plus longtemps possible leur autonomie. Certaines activités se font sous forme d’atelier en groupe avec les animatrices, d’autres se pratiquent seul avec la psychomotricienne ou la neuropsychologue dans leur bureau. Les animatrices expriment également le besoin de maintenir les patients actifs lors des moments de la journée où ils sont seuls. Plus concrètement, les animatrices souhaiteraient disposer à terme d’un ensemble d’applications répondant à ces besoins.

Les animatrices savent mesurer par l’observation l’adéquation d’une application proposée en utilisant des métriques non formelles telles que nombre d’erreurs et des temps de réponse en fonction de chaque patient.

L’objectif de ce PFE est de formaliser et d’automatiser cette observation et de  fournir des visualisations adaptées de ces métriques permettant d’apprécier au mieux l’adéquation d’applications.

Pour prouver l’intérêt d’un tel outil, les étudiants évalueront avec leur outil  la satisfaction d’une application existante satisfaisante et de ses variantes dans d’autres contextes d’usages.

Les étapes envisagées sont les suivantes :

  • définir les métriques (temps de réponse, nombre d’erreurs, durée de l’exercice, etc.)
  • spécifier et implémenter un l’outil de visualisation pour ces métriques
  • réaliser une expérience permettant de tester l’outil sur une application d’ordonnancement « Habille-toi » utilisée sur ordinateur tactile avec l’aide d’une animatrice.
  • Faire varier le contexte d’usage : sans l’animatrice, sur tablette, en groupe.
  • En fonction des résultats faire évoluer l’application Habille-toi, les métriques et/ou l’outil de visualisation pour améliorer l’adéquation de l’application si nécessaire.

Besoins clients :   Les clients de cette application sont essentiellement les futurs développeurs d’applications dédiées aux patients Alzheimer.

Cet outil doit leur permettre d’évaluer l’adéquation de la solution aux personnes cibles (taux d’échecs minimal, temps de réponse corrects..).

Ils pourront ainsi tester des variantes de leur applications en fonction du contexte d’usage et de les faire évoluer jusqu’à atteindre un niveau satisfaisant pour les animatrices du centre.

Les résultats attendus sont

  1. un premier ensemble de métriques d’évaluation.
  2. La définition du protocole de communication entre les applications et l’outil de visualisation.
  3. un premier prototype fonctionnel de l’outil de visualisation.
  4. L’application de cet outil pour analyser une application utilisée au centre et l’adapter à au moins un nouveau contexte d’usage.

Un besoin récurrent mais non encore satisfait des animatrices du Centre d’Accueil de Jour Alzheimer de Biot Sophia Antipolis (http://www.accueil-alzheimer.fr/), ce besoin est de maintenir actives les personnes Alzheimer lors des moments de la journée où elles ne sont pas accompagnées par les animatrices. Plus concrètement, les animatrices souhaiteraient disposer à terme d’un dispositif numérique permettant aux personnes Alzheimer de réaliser une activité sans aide, ce qui leur permettrait de renforcer leur autonomie. Par la présente étude, les étudiants contribueront à Les étudiants de l’école développent depuis deux ans des applications de classification ou d’ordonnancement pour patients Alzheimer.

Compétences

Développement d’applications web multi-supports

Architecture répartie (mise en place d’un serveur et d’un protocole de communication)

Méthode d’analyse de besoins utilisateurs (cours CEIHM)

Interface de tests utilisateur appliquée à la conception de dashboards

Encadrants : Ivan Logre, Christian Brel

Parcours recommandés

IHM: Interactions Homme-Machine

Résumé

Le projet consiste en la validation d’hypothèse sur la conception de dashboard, à travers des tests utilisateur. Il comprend le développement de la plateforme de test, le passage de tests sur un groupe témoin, ainsi que l’analyse des données pour en ressortir des métriques.

Keywords : Web, Centré Utilisateur, Visualisation

Contexte

Les dashboards (ou tableaux de bord) sont un moyen communément utilisé pour la visualisation de données en provenance de capteur. Il s’agit de concevoir un ensemble cohérent de widgets graphiques, présentant à l’utilisateur un aspect du système monitoré. La conception d’un dashboard passe par le choix des visualisations appropriées, compte tenu des données en entrées et de l’analyse souhaitée.

Le besoin de visualisation croit avec l’essor de l’IoT et du Big Data [1] et motive ainsi l’assistanat et l’automatisation dans la production de dashboards. Cependant, l’offre grandissante de widgets de visualisation rend difficile le choix d’une visualisation pertinente et adaptée au contexte.

Nous proposons d’étudier l’apport d’une approche par modélisation [2], i.e. fournir au concepteur de dashboard un vocabulaire adapté pour exprimer son besoin de visualisation et lui proposer automatiquement des widgets en fonction de ses choix.

Travail à réaliser

L’objectif du projet est la mise en place d’un processus complet de test utilisateur :

  1. Développer un site web permettant de faire passer un test utilisateur destiné à valider des hypothèses préétablies et qui vous sont fournies.
  2. Vérifier très rapidement la pertinence du test auprès d’un échantillon représentatif d’utilisateur, et adapter au besoin.
  3. Mettre en place les captures de données nécessaires à la validation des hypothèses par le calcul de métriques et l’analyse de celles-ci.

Ce projet s’inscrit dans une démarche scientifique et nécessite une interaction fréquente avec les chercheurs impliqués et avec des utilisateurs cibles. Le jalon d’une première version démontrable quelques semaines après le début du projet est crucial.

Compétences requises

  • Capture et prise en compte des besoins utilisateurs
  • Compétences en technologies web
  • Capacité d’abstraction
  • Esprit de synthèse
  • Rigueur

Besoin Client

Utilisateur final

  • Plateforme de test fonctionnelle pour passer le test sans accompagnement
  • Enregistrement de données anonymes
  • Possibilité d’interrompre le test et de recommencer plus tard

Chercheur

  • Récupération des données et calculs des métriques
  • Alimenter facilement la plateforme en visualisations pour les tests

Résultats attendus

  • Une première version du site web, attendue après quelques semaines.
  • Une analyse de la qualité du test après passage avec un premier groupe.
  • Une version finale du site, permettant de récupérer toutes les métriques

Références Bibliographiques

[1] Gartner Group http://www.gartner.com/newsroom/id/3165317

[2] https://github.com/d3/d3/wiki/Gallery

[3] Ivan Logre, Sébastien Mosser, Philippe Collet, Michel Riveill « Sensor Data Visualisation: a Composition-based Approach to Support Domain Variability » (long paper) in Proceedings of the European Conference on Modelling Foundations and Applications (ECMFA’14), pages 1-16, Springer LNCS, York, United Kingdom, 23-24 July 2014 [PDF] [BibTeX]

Mise en place d’un suivi GPS pour malades Alzheimer

  • Encadrants : Anne-Marie Déry

Parcours recommandés

  • AL: Architecture Logicielle
  • IHM: Interaction Homme-Machine
  • IAM: Informatique Ambiante et Mobile

Description résumée

Les personnes atteintes de la maladie Alzheimer ont entre autres des problèmes pour se repérer dans l’espace et peuvent facilement se perdre même dans une zone géographique restreinte et censée être connue d’eux. En collaboration avec le centre d’accueil de Jour de Biot, un groupe d’étudiants a étudié les besoins d’un suivi GPS des accueillis du centre pour permettre à ceux-ci de sortir du bâtiment et de se promener dans le jardin sans être accompagné par un aidant.

Cette étude a donné lieu à un prototype qui intéresse fortement le centre.Le travail demandé dans ce PFE est de repartir de cette étude pour proposer et mettre en œuvre une solution qui pourrait être installée en fin d’année dans le centre de Biot afin de pouvoir être testée et mise en service.

Description détaillée

L’objectif du projet est proposer une solution qui permettent aux principaux utilisateurs du centre  d’accomplir les taches suivantes:

  1. Les professionnelles de santé (neurospychologue, AMP, Psychomotriciennes) doivent  pouvoir suivre les patients lors de leur promenade via une tablette, de recevoir des alertes en cas de problèmes (sortie de la zone sécurisée, chutte…) afin de pouvoir les rejoindre ou intervenir en cas de nécessité. Dans le contexte de cette promenade à l’extérieur, elles envisagent également la mise en place éventuelle de bornes d’activités permettant d’occuper et de stimuler les accueillis
  2. Les accueillis doivent se sentir en sécurité et ne pas être perturbé par le matériel qui leur permettra le suivi. Le nombre d’interactions possibles de leur côté doit être minimal. Ils ne doivent interagir de façon très simple que si cela est nécessaire.
  3. Les responsables du centre doivent pouvoir à la fin du projet prendre une décision quant à la possibilité de mettre en place une telle solution dans leur centre. Ils doivent avoir une idée précise du coût de la mise en place de la solution optimale et des différentes variantes possibles en fonction de l’investissement financier relatif.

Démarche :

Ce sujet implique une analyse et étude approfondie des technologies existantes, la mise en place de POCs dans un but de  comparer les possibles solutions et la réalisation d’au moins une application dédiée au cente d’accueil de jour avec le dispositif choisi.

Le but du projet nécessite une démarche professionnelle qui permettra d’aboutir à une solution viable ou à une argumentation des limites technologiques ou d’usages qui ne permettent pas l’aboutissement du projet.

Compétences requises

  • Goût pour la prise en compte des besoins utilisateurs
  • Compétences en technologies mobiles (montres connectées, téléphone, tablettes)
  • Compétences en Système distribué : mise en place d’un serveur pour la communication entre le matériel des accueillis et des aidants
  • Esprit de synthèse

Besoins clients

Le projet nécessite d’interagir avec les clients (Centre d’accueil de jour) pour vérifier avec eux les objectifs minimaux à atteindre et valider étape par étape les usages mis en eouvre.

En terme de technologie et matériel, ils ne mettent pas de limite a priori.

Résultats attendus

La  consolidation du prototype actuel avec une utilisation et des tests au centre.

Analyse, étude et intégration  de fonctionnalités complémentaires

Proposition de solution dégradées si nécessaire s’appuyant sur des architectures et des solutions matérielles et technologiques pour minimiser les coûts financiers

Références Bibliographiques

  • Rapport CEIHM de l’an dernier

Sujets Proposés en 2014-2015

Sujets en lien avec le médical

Plusieurs sujets  vous sont proposés dans le cadre d’une coopération que nous avons avec le Centre d’Accueil de jour pour personnes atteintes d’Alzheimer (http://www.accueil-alzheimer.fr/) et avec l’EHPAD de Valrose (flyervalrose3).

Aide à la mise en place d’ateliers pour personnes atteintes d’Alzheimer

Contexte

Les animatrices d’atelier (neuropsychologues et psychomotriciennes) ont besoin d’outils qui leur permettent de mettre plus facilement en place les ateliers participatifs proposés au centre.  Ces ateliers doivent permettre aux personnes atteintes d’Alzheimer de travailler la mémoire et les repères dans l’espace.

Ces ateliers concernent simultanément entre 5 et 10 accueillis. Même si l’atelier est commun, il est important de personnaliser l’interaction avec chacun d’entre eux. Nombre de ces ateliers peuvent être construits à partit de photos ou d’objets du quotidien familiers aux accueillis.

Pistes :

Les premières discussions avec les animatrices d’atelier ont déjà mis en évidence les points suivants :

  1. il serait intéressant de mettre en place une base de photos/sons/vidéos facilement extensible avec l’aide des familles ou des personnels de soins à domicile.
  2. La possibilité d’annoter les données permettrait de faciliter leur consultation et la recherche d’éléments pour l’activité.
  3. La possibilité de construire à partir de ces données des planches de travail à imprimer ou à utiliser via un support informatique.

 

Démarche :

Ce sujet implique une démarche centrée utilisateurs comprenant une analyse des besoins auprès des personnes concernées, la mise en place de POC (proofs of concepts; preuves de concepts) qui doivent être évaluées par les futurs utilisateurs  et la mise en place au centre d’un outil utilisable pour au moins un type d’activités.

 

Comment remplacer les tables surface MicroSoft ? (Ou: Comment pallier le manque d’interactions tangibles privilégiées par les personnes atteintes d’Alzheimer ?)

Contexte :

Les tables Surfaces Microsoft n’ont pas trouvé le marché attendu et Microsoft a décidé d’arrêter leur commercialisation. Ces tables ont pour avantage de permettre à la fois les interactions tangibles et tactiles. On ne trouve pas de tables équivalentes dans le commerce.

Dans le cas des malades atteints d’Alzheimer le côté tangible s’avère être un atout.
Cependant la plupart des tables ou dispositifs actuels équivalents ne sont que tactiles ou à l’état de recherche.

 

Pistes :

Dans ce PFE,  nous vous demandons d’étudier comment pallier le manque d’interactions tangibles en proposant soit une extension de plateforme tactile soit la mise en oeuvre d’un nouveau dispositif à base de réalité augmentée.

 

Etude comparative d’interactions tangibles, tactiles ou tactiles et tangibles pour personnes atteintes d’Alzheimer

Contexte :

Dans le cas des malades atteints d’Alzheimer, les interactions avec l’outil informatique peuvent être complexes. Il semble que les interactions tangibles soient un atout.
Cependant il est important de comparer avec les autres types d’interactions  : tactiles, mixtes, etc.

Pistes :

Dans ce PFE,  nous vous demandons d’identifier un atelier de mémoire qui pourrait être informatisé : le lavage de mains, le brossage de dents, la coiffure, le maquillage…. et de mettre en place plusieurs solutions pour cet atelier : tout tactile, tout tangible, mixte, autre et d’évaluer quel type d’interactions serait le plus adapté.

Il est demandé également d’étendre cette démarche à d’autres types d’ateliers ou à d’autres types de malades (les malades étant classifiés selon la gravité de leur pathologie).

Démarche :

Ce sujet implique une démarche centrée utilisateurs comprenant une analyse des besoins auprès des personnes concernées, la mise en place de POCs qui doivent être évaluées par les futurs utilisateurs  et la production d’un rapport de synthèse qui permettra de faire les meilleurs choix possibles dans l’avenir.

Sujets Visualisation de données

Dans l’équipe RAINBOW, nous avons une bibliothèque nommée VisuLab qui permet de construire des Tableaux de bord pour permettre la visualisation de données. Nous proposons plusieurs sujets en lien avec ces travaux.

Extension de la gestion du Layout de VisuLab pour permettre la construction de tableaux de bord destinés à des supports variés

Contexte :

La bibliothèque VisuLab comprend un mécanisme basé sur des Layouts et des LayoutElements permettant d’organiser en terme de positionnement spatial les visualisations d’un tableau de bord. Un certain nombre de Layout ont été développé mais reste cependant limité en terme de précision de positionnement. Ainsi les layout actuels ne permettent pas une réelle utilisabilité sur des supports tels que les tablettes, smartphones ou grandes surfaces.

Objectifs :

Etendre la bibliothèque actuelle pour prendre en compte les tailles de dispositifs visés, limiter si nécessaire le type de visualisations possibles en fonction du dispositif visé, limiter si nécessaire en nombre, les visualisations en fonction du dispositif, prendre en compte la taille des visualisations et aller vers un Layout prenant en compte les différentes tailles et les paramètres voulus par l’utilisateur qui construit son tableau de bord.

Pistes :

Se rapprocher des travaux sur les Layouts, la plasticité pour étendre les fonctionnalités existantes.

Identifier des Use Case pour les dispositifs cibles

Démarche :

Ce sujet nécessite d’étudier la construction existante d’un Layout dans la bibliothèque VisuLab. Il nécessite d’étudier l’existant dans les différents kit de développement qu’ils soient mobiles, surfaces tactiles ou encore dans le monde du web.

Bibliothèques d’exemples d’utilisation de VisuLab pour la création de tableaux de bord de visualisation de données

Contexte :

L’outil VisuLab n’est qu’une Bibliothèque. Elle est actuellement utilisée pour visualiser les données issus de capteurs tel que ceux du projet SmartCampus, mais aussi des résultats de recherche en apprentissage de données ou encore des données issus de capteurs médicaux. Il est important d’augmenter la base d’exemples et de la documenter à partir de scénari utiles afin d’une part de valider la bibliothèque et d’autre part d’interagir avec de futurs partenaires.

Objectifs :

Valider la bibliothèque actuelle au travers d’exemples pertinents et utiles.

Pistes :

  1. Prendre en main la bibliothèque au travers des exemples existants
  2. Identifier de nouveaux exemples pertinents
  3. Les implémenter en utilisant VisuLab

Démarche :

Ce sujet implique une étude de l’existant afin d’identifier des scenari utiles. L’identification des scenari les plus pertinents par rapports aux fonctionnalités devra se faire en ayant une démarche centrée utilisateur avec les concepteurs de la bibliothèque. L’étude permettra de valider la bibliothèque mais aussi de mettre en avant les différents points à  renforcer afin d’augmenter les possibilités en visualisations de données de la bibliothèque VisuLab.

Application de construction de Tableaux de bord de visualisation de données

Contexte :

L’outil VisuLab est une bibliothèque. A partir de celle-ci, plusieurs applications sont envisageables pour exploiter les capacités de visualisations qu’elle fournit. Une des application est la création de tableau de bord. Chaque créateur de tableau de bord doit maitriser la bibliothèque pour créer son propre tableau de bord. L’investissement reste assez conséquent. Il serait intéressant de proposer un outil graphique qui facilite cette création.

Objectifs :

Rendre Visulab utilisable par un utilisateur non expert qui veut construire son propre tableau de bord de visualisation de données.

Pistes :

Identifier les principales étapes de la création d’un tableau de bord : choix des données, choix des visualisations, choix des layouts, mise en place de mécanismes de synchronisation…

Mettre en place une IHM qui permette cette construction.

Vous pourrez vous inspirer d’une version préliminaire qui comprenait un tel outil, ainsi que de l’ensemble des capacités de la bibliothèque. Un fichier des description de tels tableaux de bord pourra vous être fourni.

 

Sujets Proposés en 2013-2014

Plate-forme de visualisation de capteurs centrée usages (voir sur site des PFE)

Le but de ce PFE est de spécifier les évolutions à apporter à une plate-forme existante de visualisation de capteurs de données médicales afin d’engranger les préférences des utilisateurs dans leurs choix de visualisation de ces données.

La plate-forme actuelle permet aux utilisateurs de construire un tableau de bord de visualisations pour l’ensemble des données à visualiser. Pour chaque donnée  ou ensemble de données, l’utilisateur sélectionne parmi un ensemble de visualisations proposées celle qui lui parait la plus adaptée à son rôle et à sa tâche.

Le travail demandé à l’étudiant est d’enregistrer le choix des utilisateurs en fonction du rôle de ces derniers (chirurgien, patient, cardiologue…) et de leur tâche (analyse d’électrocardiogrammes pour suivi, diagnostic…).

Ces informations pourront être exploitées pour proposer des visualisations adaptées en fonction du type d’utilisateur et des tâches qu’il souhaite accomplir.

Bibliothèque de visualisations superposables (voir sur site des PFE)

Nous avons à disposition une plate-forme de visualisation de données de capteurs. Cette plate-forme permet de personnaliser les visualisations proposées ainsi que la disposition sur l’écran des visualisations sélectionnées. L’objectif est de faciliter l’analyse des données grâce à leur visualisation afin de faciliter les comparaisons et corrélation entre données ceci de manière temporelle.

Cette possibilité de comparaison devient limitées par exemple lorsqu’un trop grand nombre de visualisations sont affichées à l’écran. Dans un premier temps, le travail demandé consiste à développer un ensemble de visualisations dites « superposables » permettant pour des visualisations compatibles d’être affichées de manière superposées. Dans un second temps, le travail consistera à établir des règles permettant de proposer une visualisation « équivalente » à un ensemble de visualisations non superposables à remplacer.

Ce travail devra s’intégrer au mieux au sein de la plateforme existante (cf. http://atelierihm.unice.fr/recherche/visulab/)

 

Atelier IHM (voir sur site des PFE)

Un site web http://atelierihm.unice.fr a été mis en place afin de gérer au mieux la parcours IHM de dernière année et les travaux de recherche du laboratoire I3S en IHM. Ce site est en construction et incomplet. Parmi les fonctionnalités manquantes : la gestion du matériel en prêt, la création et le suivi des groupes d’étudiants, la mise en vitrine automatique des travaux choisis sont à envisager.

Un groupe d’étudiants AL et IHM de préférence devra analyser les besoins et mettre en place les solutions.

Le sujet peut être abordé sous un angle mobile pour l’emprunt de matériel et permettre la mise en place d’une ontologie pour la gestion du matériel si des étudiants des parcours KIS et/ou IAM sont intéressés.

Vers une composition d’applications endogène (voir sur site des PFE)

OntoCompo est un logiciel de composition d’applications développé dans l’équipe de recherche Rainbow. OntoCompo se base sur un modèle d’applications reliant modèle de tâches, modèle de l’interface graphique et modèle de composants logiciels.

Pour effectuer la composition 2 étapes clefs ont été identifiées: la sélection des éléments des applications existantes à réutiliser afin de pouvoir effectuer la composition d’applications voulue (obtenir le résultat escompté), et une seconde étape qui est celle de la « substitution » qui permet de lier les éléments sélectionnés entre eux afin d’obtenir en résultat de la composition une application qui soit exécutable et opérationnelle.

Cependant, l’application obtenue est composée du modèle de l’interface graphique, du modèle de composants logiciels mais plus du modèle de tâches qui est perdu au cours du processus de composition. Le travail consiste à identifier à quelle étape et sous quelles conditions ce modèle de tâches peut être reconstitué au cours du processus de composition afin d’obtenir une application résultat qui soit elle-même « composable ».

Modèles d’IHM pour une solution de diffusion d’information(voir sur site des PFE)

Le projet YourCast permet la génération de système de diffusion d’information. Un système de diffusion d’information est composé d’une partie arrière (base Web Services) fournissant l’information a diffuser (images, news, …), et d’une flotte de machines exécutant des navigateurs web permettant de diffuser les informations.

Le projet maîtrise les nombreuses configurations possibles (sources de données, types de layout, format d’affichage, animation, etc.) à l’aide de modèles dédiés (modèles de variabilité). A partir des choix de configuration d’un utilisateur final, ces techniques permettent de générer automatiquement le code des écrans de diffusion.

L’objectif de ce projet est d’intégrer dans Yourcast un à plusieurs modèles de variabilité relatifs aux caractéristiques des IHMs :indications sur l’apparence et le style (rapport taille/distance de lecture/résolution), types des dispositifs, conditions d’usage, durée d’animation, critères ergonomiques (nombre d’informations, type de défilement…).

Un projet orienté recherche se concentrera sur la modélisation des différents points de vue relatifs aux IHMs et à leur composition à l’aide des méthodes et outils de variabilité existants.
Un projet orienté ingénierie se concentrera sur la mise en oeuvre d’un modèle simplifié de la variabilité des IHMs et sur son intégration dans la chaîne d’outillage Yourcast.

Modèles d’IHM pour une solution de diffusion d’information(voir sur site des PFE)

Le projet YourCast permet la génération de système de diffusion d’information. Un système de diffusion d’information est composé d’une partie arrière (base Web Services) fournissant l’information à diffuser (images, news, …), et d’une flotte de machines exécutant des navigateurs web permettant de diffuser les informations.

Pour rendre les informations diffusées plus attractives et plus efficaces, une évolution naturelle est des rendre la diffusion d’information interactive. Pour cela, des projets satellites exploratoires ont été menés, permettant d’interagir avec les pages web diffusées avec un smartphone ou une kinect. Ceci est en plus de l’interaction avec un clavier déjà possible. Ces interactions permettent de contrôler la boucle de diffusion. Il existe aussi un projet (un peu plus ancien) qui permet d’adapter l’information diffusée en fonction de la reconnaissance d’un badge (les cartes étudiantes) notamment pour l’emploi du temps.

D’autres formes d’interactions sont possibles, comme l’utilisation de dispositifs Bluetooth comme sphero (https://www.gosphero.com/) ou d’autres éléments…

Par ailleurs, une nouvelle « borne » de diffusion est en commande, composé d’un PC tout-en-un tactile, connecté à un grand écran. L’évolution est la mise en avant de la machine qui permet la diffusion de l’information et ceci autorise de nouvelles interactions.
Les objectifs de ce projet sont :

  • D’un point de vue architectural, permettre une mise en œuvre « générique ». Pour cela, vous aurez (1) à définir un protocole de communication entre les éléments qui fournissent l’interaction et le système de diffusion et (2) à adapter ce protocole aux différents cas de réseaux possible (et d’en estimer l’impact sur le déploiement)
  • D’un point de vue interaction, déterminer ce qui peut être interactif dans un écran de diffusion, à la fois dans la forme (mettre en pause une zone, n’afficher plus qu’une seule zone, etc.) que dans la fond (adapter un emploi du temps, choix dans les « news » diffusées, etc.)

L’aspect recherche de ce projet est de modéliser les variabilités des interactions (condition de mise en œuvre, équivalence des interactions, etc.), de déterminer comment intégrer ceci dans la modélisation par lignes de produit de yourcast et de détailler l’impact de cette intégration.

L’aspect ingénierie de ce projet est de consolider et/ou de mettre à jour les interactions existantes, d’en développer d’autres, de mettre en œuvre différent cas de configuration, de préparer l’ensemble à la génération d’un écran de diffusion à travers le projet YourCast.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *